L’alimentation pendant un effort d’endurance

Le sportif qui pratique un sport d’endurance doit garder à l’esprit que plus son effort est long et plus ses réserves de glycogènes intramusculaires ainsi que son taux de sucre dans le sang diminuent. Ces deux facteurs sont directement responsables de l’apparition de la fatigue, voire de l’hypoglycémie.

Le pratiquant a donc tout intérêt à maintenir sa glycémie pendant l’effort en consommant des compléments à base de glucides. Ainsi, le glycogène musculaire est économisé et l’apparition de la fatigue retardée. Toutefois, il faut savoir que les glucides ingérés pendant un effort d’endurance ne commencent à être utilisés qu’une demi-heure plus tard, et leur utilisation optimale ne se produit que deux heure après l’ingestion. L’alimentation pendant l’effort d’endurance est donc recommandée au début de celui-ci.

L’idéal pour s’alimenter au cours d’un effort d’endurance reste la boisson énergétique. Facile à utiliser et à digérer, elle fait parfaitement l’affaire pourvu qu’elle ne dépasse pas une concentration en sucres de 6%, afin, en même temps que d’apporter de l’énergie, de favoriser la réhydration au lieu de l’entraver. Si votre boisson dépasse cette concentration, n’hésitez pas à la diluer avec de l’eau. Ne dépassez non plus 60g de sucre par heure, ils auraient alors peu de chance d’être tous consommés.

Les effets du LCA sur la croissance musculaire
L’utilité des BCAA pour prendre de la masse musculaire